tant que

 

Résumé de l'éditeur:

Au nord de la Suède, à la fonte des glaces, le cadavre d’une jeune fille remonte à la surface du lac de Vittangijärvi. Est-ce son fantôme qui trouble les nuits de la procureure Rebecka Martinsson ? Alors que l’enquête réveille d’anciennes rumeurs sur la mystérieuse disparition en 1943 d’un avion allemand dans la région de Kiruna, un tueur rôde, prêt à tout pour que la vérité reste enterrée sous un demi-siècle de neige…
 
Après Le sang versé et La piste noire, Asa Larsson, nous entraine une fois encore dans une intrigue aussi complexe qu’envoûtante, où elle dissèque les recoins les plus obscurs de l’âme humaine.

 

J’ai tout apprécié dans ce roman : l’image que nous dépeint l’auteure de la Suéde, l’intrigue globale, le suspens omniprésent…D’apparence, on pourrait croire qu’il s’agit d’un roman policier comme tant d’autres, mais non ! De mon point de vue, « Tant que dure ta colère » a un élément qui fait sa distinction auprès des autres polars : l’importance de l’aspect psychologique. En effet, ce travail psychologique est omniprésent, que ce soit par les personnages ou par l'écriture elle-même: celui-ci est principalement illustré par Wilma (la jeune fille retrouvée morte). Tout au long du roman, on suit Wilma ou plutôt son âme qui déambule dans le village, qui s’invite chez leurs habitants, qui prend place dans le rêve de Rebecka… Wilma nous dresse donc différents portraits : celui de la grand-mère affaiblie par la mort de sa petite fille, celui de l’homme rongé par les remords…. Elle nous permet aussi d’avoir accès aux pensées des personnages du roman, à leurs ressentis face à l’enquête ou encore à leurs différents sentiments concernant la disparition (et la mort) de ces deux ados.

Dans ce roman, Asa Larsson nous dévoile une Suède froide, frissonnante où la violence règne, où les personnes sont tiraillées par certains aspects de leur vie. (En effet, dans ce petit village du nord de la Suède, tout le monde se connait et tout se sait.... ). Les premières pages du roman nous décrivent la mort de Wilma : questionnement, oppression, tristesse passent alors dans la tête du lecteur. On vit ce drame en même temps que Wilma, mais on ne peut rien faire... Cependant, dans cette ambiance quelque peu originale, de l’amour et de la volonté (volonté de s’en sortir) subsistent. C’est, en quelque sorte, un petit message d’espoir !

En ce qui concerne le personnage de Rebecka, j’ai beaucoup aimé la suivre. C’est une femme qui a du caractère et qui sait ce qu’elle veut, mais c’est aussi une femme blessée (tant physiquement que psychologiquement). Cependant, je pense que je me serais encore plus attachée à elle si j’avais lu les précédents tomes !

 

« Tant que dure ta colère » est un réel thriller psychologique envoutant et entrainant. La plume d' Asa Larsson nous imprègne directement au milieu de chaque action. Même le drame en lui-même est décrit, scène par scène. Nous le vivons donc en même temps que Wilma… Entre curiosité, questionnement, mal-être et sourire, ce roman policier vous surprendra !

 

Bonne Lecture :)