LECTURES GOURMANDES

23 janvier 2017

Une très belle découverte : La part des flammes

 

                                 15876648_1862191337361390_2016269218831400960_n(1)

 

 

Résumé de l’éditeur :

Mai 1897. Pendant trois jours, le Tout-Paris se presse rue Jean-Goujon à la plus mondaine des ventes de charité. Les regards convergent vers le comptoir n° 4, tenu par la charismatique duchesse d’Alençon. 
Au mépris du qu’en-dira-t-on, la princesse de Bavière a accordé le privilège de l’assister à Violaine de Raezal, ravissante veuve à la réputation sulfureuse, et à Constance d’Estingel, qui vient de rompre brutalement ses fiançailles. 
Dans un monde d’une politesse exquise qui vous assassine sur l’autel des convenances, la bonté de Sophie d’Alençon leur permettra-t-elle d’échapper au scandale ? Mues par un même désir de rédemption, ces trois rebelles verront leurs destins scellés lors de l’incendie du Bazar de la Charité.
Enlèvement, duel, dévotion, La Part des flammes nous plonge dans le Paris de la fin du XIXe au cœur d’une histoire follement romanesque qui allie avec subtilité émotion et gravité.

 

Mélangeant fait réel et intrigue fictive, le lecteur est transporté des années en arrière dans ce Paris des temps passés, aux côtés de trois femmes : la duchesse d'Alençon, Violaine de Raezal, et Constance d'Estingel, toutes les trois présentes au même stand lors de cet incendie.

Je pense que le critère principal qui m’a fait apprécier cette lecture est la plume de Gaëlle Nohant, emplie de délicatesse et dotée d’un certain classicisme qui m’a fait voyager dans le temps en me faisant faire un bon en arrière, mais ceci sans dérangement. Et oui, j’ai été séduite par cette immersion dans le passé, à tel point que je me suis sentie proche des personnages principaux comme si les évènements narrés se passaient directement sous mes yeux et que j’y prenais part, moi aussi.

C’est alors que, grâce à sa qualité d’écriture mais aussi, je le pense, grâce à son travail de recherche, que l’autrice a réussi à témoigner d’un évènement dont je n’avais malheureusement jamais entendu parler : celui de l’incendie du Bazar de Charité. Evènement qui a fait beaucoup de victimes et notamment des femmes. Evènement tragique aux rudes conséquences. Evènements douloureux après lequel il faut arriver à se reconstruire moralement et physiquement.

Mais, outre cet évènement, une intrigue prend peu à peu place. Gaëlle Nohant nous tient donc en haleine, nous fait réfléchir sur des sujets du passé et/ou actuels comme la condition des femmes que l’on nommait hystériques, enfermées dans des asiles au sein desquels on leur faisait subir les traitements, alors que la plupart de ces femmes n’étaient pas atteintes psychologiquement mais se retrouvaient là à cause de leurs familles, car elles ne répondaient pas aux bonnes mœurs de l’époque !

On découvre alors, au coure de cette lecture, la pauvreté omniprésente et les quelques aides mises en place dans ce Paris du XIXème siècle, la vie mondaine et ses codes, et tant d’autres choses…. Comme la vie des femmes, conditionnées par leur physique, le maître de leur destin, leur seul atout qui leur permettra de faire un bon mariage. Cette vie qui s’oppose à celle d’après l’incendie et qui crée de nombreux questionnements, alors que les victimes sont défigurées, n’ont plus leurs cheveux, sont méconnaissables…

 

En somme, ce fut une très belle lecture: elle m’a appris beaucoup de choses, m’a émue, et m’a transportée !

Un roman que l’on m’avait conseillé et que je vous conseille à mon tour. 

 

Bonne Lecture :)

Posté par LectureGourmande à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 janvier 2017

Besoin d’aide en amour ? Revoyez vos classiques !

                                           eyrolles

 

Résumé de l’éditeur :

Véritable outil d'autocoaching, ce guide positif en 7 étapes vous propose de vous appuyer sur les cas de la littérature pour rencontrer, séduire et garder l'âme-sœur. Vous y découvrirez comment faire les bons choix dans Les Misérables, vous comprendrez l'importance de déclarer sa flamme dans Orgueil et préjugés, et vous cesserez de vouloir reconquérir votre ex après avoir relu Gatsby le Magnifique !
Plus encore, vous constaterez que les classiques de la littérature n'ont jamais été aussi modernes et que, s'ils l'avaient pu, d'Artagnan, Bel-Ami ou Manon Lescaut n'auraient probablement pas hésité à se connecter avec leur smartphone et à envoyer des textos enflammés… Du site de rencontres au relooking, en passant par les réseaux sociaux et la téléréalité, aucune des questions contemporaines n'est occultée.
Une appli dédiée offerte : 21 textes supplémentaires

 

A la base, ce livre se veut être un « outil d’autocoaching », soit une aide, pour trouver et garder le grand amour (que Sarah Sauquet nomme « Orlando »). Personnellement, j’ai eu envie de le lire par curiosité, pour voir comment l’autrice aller aborder ce thème, et pour découvrir les analyses des situations amoureuses présentes dans ces romans que l’on connait si bien : « La Princesse de Clèves », « Anna Karénine », « L’Odyssée », « Le Père Goriot »…

Verdict : drôle et captivant, l’autrice a fait un travail très original : mélanger conseils (de la vie pratique) et littérature. De quoi satisfaire tous les amoureux des livres en quête du grand amour ! Tout au long de ce livre, c’est des conseils sous formes de grandes étapes, que Sarah Sauquet donne à son lecteur : connaître notre atout, soigner son apparence ?, les premières impressions, prendre son temps… Conseils qu’elle nuance parfois par d’autres observations, conseils qui varient d’une personne à une autre.  

Mais, ne pensez pas une seule seconde qu’il s’agit là d’un simple livre, de quelques conseils et de quelques analyses littéraires…. La plume de l’autrice est vraiment mise en avant et fait des merveilles ! Plein de créativité et de modernité, cet ouvrage vous livrera la lettre de Lévine (personnage du roman « Anna Karénine ») désirant participer à une émission de téléréalité, ou encore le CV amoureux de Georges Duroy (dans « Bel Ami »)…

Bref, c’est un livre que j’ai lu en une vitesse et qui m’a bien fait rire !

Vous pouvez même faire le Test « Quelle séductrice de la littérature êtes-vous ? » (ou la version masculine « Quel séducteur de la version êtes-vous ? » en début du livre, et découvrir votre résultat à la fin. J’ai joué le jeu, et apparemment je suis Jane Eyre ou La Princesse de Clèves !

 

Pour conclure, lire ce livre ne vous fera certes par trouver l’amour mais cette lecture pourrait vous aider dans vos choix, et/ou vous apprendre certaines choses quant à ces histoires d’amour des romans que l’on aime tant !

 

Je remercie les éditions Eyrolles, ainsi que Sarah Sauquet pour cet envoi et cette découverte!

 

Bonne Lecture :)

Posté par LectureGourmande à 08:55 - Commentaires [5] - Permalien [#]

13 janvier 2017

Dis-moi ce que tu lis et je te dirai qui tu es…

J’ai récemment vu ce TAG sur le blog de Folavril, et le principe m'a conquise : répondre à quelques questions nous concernant par les titres des livres qu’on a lus en 2016 ! 

Je dois vous avouer que j'ai eu un peu de mal pour certaines questions, mais le principal est de jouer le jeu ! 

C’est parti…

                                  _m-drbinfa4-eli-francis

 

Décris-toi : Boston Girl

Comment te sens-tu ? La nostalgie heureuse

Décris où tu vis actuellement ? La petite boulangerie du bout du monde

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais-tu ? Voyage dans les lettres suédoises

Ton moyen de transport préféré ? Le liseur du 6h27

Ton/Ta meilleure amie ? La jeune fille à la perle

Toi et tes amis vous êtes ? Les femmes qui lisent sont dangereuses

Comment est le temps ? Une odeur de gingembre

Quel est ton moment préféré de la journée ? La fractale des raviolis

Qu’est la vie pour toi ? Audrey Hepburn, la vie et moi

Ta peur ? Le temps est assassin

Quel est le conseil que tu as à donner ? Aux petits mots les grands remèdes

La pensée du jour : Prières pour celles qui furent volées

Comment aimerais-tu mourir ? Le cœur entre les pages

Les conditions actuelles de ton âme ? L’esquisse d’un rêve

Ton rêve ? Une vie entre deux océans

 

Je vous souhaite de belles lectures :)

Posté par LectureGourmande à 09:41 - Commentaires [7] - Permalien [#]

04 janvier 2017

Une amitié rêvée ?

                                        l'amie prodigieuse

 

Résumé de l’éditeur :

«Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout : et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.» 
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition. 

Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.

 

 

Plus qu’une amitié, c’est deux vies qui se croisent, qui font leurs routes ensemble, qui se séparent aux intersections pour se rejoindre quelques rues plus loin…

Tout au long de ce roman, Elena Ferrante nous fait part d’une amitié surprenante qui peut, malgré tout, désorienter son lecteur, et qui attise la curiosité et l’attention. Une sorte d’amitié en dents de scie, unique et tellement bien narrée qui nous emmène directement à côté d’Elena et de Lila. Ces deux filles d’aspects différents mais moralement très proches, et à qui on s’attache forcément ! On entre dans leurs vies respectives, dans leurs intimités… Et on comprend ainsi que, toutes deux, sont bien plus que des amies. Je les ai vues, personnellement, comme deux âmes sœurs (en laissant de côté l’aspect charnel de cette notion), comme deux âmes liées par leurs passions, par l’envie de rendre l’autre fière, par une certaine pulsion de compétition

Elles sont jeunes, mais leur vie de femme arrive bien plus vite qu’on ne le pense. Une vie qui n’est pas calme puisqu’elles sont à Naples, dans les années 50, dans un quartier populaire ; et qu’elles ont des rêves mais aussi des obligations.

 

Un roman à découvrir ! Je vous conseille de vous laisser emportez par l’écriture de cette autrice, franche mais dotée d’une certaine douceur, et de vous promener aux côtés de ces deux petites filles, de découvrir leur vie, celle qu’elle partage ! 

 

Bonne Lecture :)

Posté par LectureGourmande à 14:15 - Commentaires [11] - Permalien [#]

22 décembre 2016

"Dix petits nègres" d'Agatha Christie

Prenez dix personnes bien différentes (mais qui détiennent toutes un terrible secret) et une île, vous aurez de quoi faire une des plus enivrantes intrigues policières !

Vous l’aurez bien compris, j’ai lu et adoré les « Dix petits nègres » d’Agatha Christie !

                           dix petits nègres

 

 

Ils sont dix et sont une professeure de gym, un juge à la retraite, un ancien chirurgien, un policier…. Ils sont dix à avoir reçu une lettre les invitant sur l’île du Nègre (pour y travailler ou pour y séjourner) chez les Onym, un couple inconnu de tous.

Ils sont dix à y être accusé de meurtre…

 

"Dix petits nègres" : une comptine accrochée dans chaque chambre.

"Dix petits nègres" : dix figurines présentes sur la table de la salle à manger.

 

C’est alors qu’un des dix (le premier des "Dix petits nègres") meurt, de la même façon que l’avait prédit la comptine. Et qu’une des dix figurines disparait. Il n’y a plus que neuf personnes présentes sur l’île, et neufs figurines…

Un schéma des plus intrigants qui se reproduit ensuite…

Qui leur veut du mal ? Monsieur et/ou Madame Onym sont-ils sur l’île à les espionner ? Le coupable est-il l’un deux ?

 

 

J’ai vraiment pris du plaisir à retrouver la plume d’Agatha Christie ! Encore une fois, cette intrigue m’a emportée et m’a surprise jusqu’à la fin ! De me point de vue, tout y est, tout est parfait ! Il faut dire que j’adore lire cette autrice et que je ne m’en lasse jamais !

 

J’ai profité de l’occasion pour regarder l’adaptation télévisée en début de semaine, que j’ai aussi beaucoup aimé : le suspens omniprésent, le casting... Mais j’ai tout de même préféré lire le roman !

 

Et vous, avez-vous déjà lu ce livre ? Avez-vous regardé l’adaptation télévisée ?

 

Bonne Lecture :)

 

 

Posté par LectureGourmande à 19:02 - Commentaires [8] - Permalien [#]


18 décembre 2016

Un voyage poétique, mélange du passé et du présent

Je remercie de tout cœur les éditions Macha Publishing pour cet envoi, cette merveilleuse découverte !

 

                                          et du ciel

 

Résumé de l’éditeur :

Avec pour point de départ le village natal de l’auteure situé dans les montagnes, le récit - une succession d’histoires personnelles – met en évidence le fait que la force de l’amour, de la famille et des souvenirs ne peut pas être détruite par la guerre. Une histoire universelle extrêmement actuelle, tant la planète s’embrase de conflits destructeurs, poussant des milliers de personnes à l’exode. Les héros, soudainement coupés du monde extérieur, se mettent à créer un monde imaginaire, un monde enchanteur fait de souvenirs et de rêves : un monde qui les aide à affronter l’horreur de la guerre.

 

 

Ils sont quatre.

Ils s’appellent Anatolia, Zoulali, Kaddoum et Matchoutcha.

Ils sont ceux que nous suivons, un par un, le long de ce roman.

Ils sont différents, mais leurs vies et leurs souvenirs se ressemblent en de nombreux points : présence de la peur, la mort, la douleur, l’espoir, la vie…

 

J’ai beaucoup apprécié le fait de découvrir ces quatre histoires, ces quatre vies emplies de réalités et regorgeant de sentiments ! En tant que lecteur/lectrice, il est impossible de rester de marbre en lisant ces mots, ces lignes, ces vies… Chaque évènement, chaque parole nous touche et nous fait réfléchir.

Quant à la plume de l’autrice, celle-ci est douce, enivrante, et dotée d’une certaine fragilité que je ne saurais qualifier mais qui donne une forme de vie au roman ! On le lit, sans se dire qu’il s’agit de quatre histoires différentes et distinctes mais qu’il s’agit d’une seule histoire, juchée en plusieurs parties, et dans laquelle quatre personnes ont choisi de prendre la parole et de nous faire part de leur intimité, de leurs souvenirs

 

Un voyage doux, magique et oriental. Un message d’espoir et d’amour.

Un roman à découvrir, sans aucun doute !

 

"La vie n'aborde finalement pas beaucoup de thématiques différentes. Au bout du compte, chacun de nous traverse les mêmes épreuves, et toutes les hsitoires sont semblalbles. Il nous arrive à tous la mêmechose, mais à chaque fois, le sens est néanmoins un peu différent."

 

 

Petite note : l'objet livre en lui-même est vraiment très beau, que ce soit l’extérieur (couverture) ou encore l’intérieur ! 

Posté par LectureGourmande à 10:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 décembre 2016

Est-on condamné à reproduire l’éducation de ses parents ?

Je remercie tout d’abord les éditions Odile Jacob pour l’envoi de ce livre.

C’était la première fois que je lisais un livre de ce genre, accès sur la psychologie, et ce fut une jolie découverte !

 

                            parents sous

 

Cécile David-Weill nous livre des conseils sur les besoins de l’enfant, nous aide dans les choix de son éducation, nous donne des informations psychologiques sur les répercussions de telle ou telle décisions prise pendant son éducation. Ce sont des choses que nous savons tous, ou que nous affirmons comme vrai à la lecture : avoir un lien avec ses enfants ; savoir que notre comportement aura un impact sur celui de l’enfant ; donner de l’amour et de l’attention ; passer le relais à des membres de la famille ou à des nourrices…

Mais, elle met aussi en avant certains problèmes, des questions que les parents ou futurs parents se posent :

Quelle sera la vie du couple après la naissance de l’enfant ?

Faudra-t-il renoncer à certaines choses qui nous tiennent à cœur ?

Faut-il être autoritaire vis-à-vis de nos enfants ?

 

Et bien sûr, on attend la réponse à la question posée dès la première de couverture : « Est-on condamné à reproduire l’éducation de ses parents ? »

Pour y répondre, l’autrice nous donne des pistes. En voici quelques-unes… Il ne faut pas se venger sur notre enfant de l’éducation que l’on a eu de nos parents en se disant « Il n’y a pas de raison qu’il ait plus, ou mieux que moi. » Il faut laisser la rancune de côté ! Ensuite, on peut très bien décider de reproduire l’éducation de nos parents, seulement si celle-ci a été bénéfique pour nous, sinon cela s’avèrerait dangereux pour nos propres enfants…

 

Parents sous influence est donc « un essai, un guide pratique » qui ne donne pas le secret de la bonne éducation mais qui aiguille les parents ou les curieux de psychologie sur la question de l’éducation.

L’autrice a fait un immense travail de recherche, cela est indéniable. Le livre peut paraître très théorique aux premiers abords, ce qu’il n’est pas ! Tout au long du livre, on retrouve de nombreux exemples concrets qui font référence à la vie réelle, et cela est vraiment agréable à lire ! Puis, à la fin, le lecteur a aussi le plaisir de trouver un guide pratique qui contient : un test, un catalogue des idées reçues, une liste de choses à faire, et une autre de choses à ne pas faire. Un petit côté ludique qui permet de vérifier ses connaissances suite à la lecture et/ ou de venir piocher des conseils lorsqu’une situation (de parents) nous échappe.

 

Comme je ne suis pas mère, voici l’avis d’une maman ( la mienne ! ) :

« Ce livre est très bien car il contient des exemples concrets qui nous permettent de mieux comprendre les termes psychologiques.

Les deux thèmes sont abordés : côté parents et côté enfants. Et l’on voit bien l’impact de l’éducation des parents sur les enfants, qui aura une influence sur ces derniers devenus, à leur tour, parents.

Au final, tout parait logique à la lecture : facile à lire et à comprendre, difficile à appliquer ou à s’y obliger. Il faudrait se remémorer les principes présents dans le livre ou tout au moins s’obliger à relire le guide pratique à chaque hésitation. »

 

Bonne Lecture :)

 

 

Posté par LectureGourmande à 10:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 novembre 2016

L'histoire d'un échange de femmes et de bêtes...

                 mille femmes

 

Résumé de l'éditeur:

En 1875, un chef cheyenne, Little Wolf, se rend à Washington pour demander au président Ulysses S. Grant de lui faire présent de mille femmes blanches, dans le but d'"assurer la sécurité et la prospérité d'un peuple assiégé de toutes parts". Les volontaires seront recrutées pour la plupart dans les pénitenciers et les asiles de fous. Prenant pour point de départ ce fait historique, Jim Fergus retrace l'aventure de ces femmes parties vivre dans les grandes plaines de l'Ouest ; à travers les carnets intimes de l'une d'elles, May Dodd, le lecteur partage leurs appréhensions et leurs doutes, mais aussi leur exaltation à la découverte émerveillée d'une civilisation respectueuse des individus et de l'environnement. Jim Fergus signe là son premier roman, véritable hymne d'amour au peuple cheyenne et condamnation sans appel de la politique indienne du gouvernement américain d'alors. 

 

 

Par les journaux fictifs de May, Jim Fergus nous emmène tout droit sur les terres des Cheyennes dans l’Ouest Américain. En même temps que ces femmes, le lecteur rencontre ce peuple indien, arrive dans leur camp, sillonne la nature, et prend part aux coutumes traditionnelles. Et oui, leur vie devient bien différente maintenant qu’elles sont des indiennes, et il faut maintenant s’y adapter…et/ou changer quelques trucs !

C’est pourquoi, le fait que les carnets de May soient remplis d’observations est vraiment intéressant !

Quand pourront-elles rentrées chez elle ? Est-il vraiment nécessaire d’emmener les indiens vers cette réserve alors qu’elles font désormais partie de ce peuple ?

 

Différents portraits de femmes (des mères, des filles, des sœurs), différents but, différents avis… différents destins ! Mais des femmes fortes qui se sont portées volontaires, qui n’avaient pas de meilleur choix que de participer à ce projet FBI (Femmes Blanches pour les Indiens).

 

Même si ces carnets et ces portraits restent fictifs, j’ai vraiment cru à toute cette aventure et j’y ai pris part ! J’ai beaucoup aimé suivre ces points de vue féminins sur la manière dont vivent les Cheyennes et sur les différents ressentis de ces femmes. Je me suis attachée à chacune d’elle, mais beaucoup plus à May (puisque le lecteur suit son point de vue et est plongé dans son intimité).

 

Une très belle ode au peuple indien et à ces femmes ! Une lecture plus qu’intéressante ! Une lecture qui nous révolte, qui nous émeut… Une merveilleuse découverte !

 

 Bonne Lecture :)

Posté par LectureGourmande à 10:24 - Commentaires [10] - Permalien [#]

19 novembre 2016

De la fraîcheur et de l’humour à volonté !

 

la fractale

 

 

Résumé de l’éditeur :

«"Je suis désolé, ma chérie, je l’ai sautée par inadvertance." Je comprends que l’on puisse sauter une femme par dépit, par vengeance, par pitié, par compassion, par curiosité, par habitude, par intérêt, par gourmandise, et même parfois par amour. Par inadvertance, ça non.» 


Comment se venger d’un mari volage? En l’empoisonnant avec son plat préféré. Mais rien ne se passe comme prévu et c’est tout un engrenage qui se met en place. 

Un premier roman gigogne d’une inventivité rare, qui nous fait voyager dans l’espace et le temps.

  

 

 

 

A partir d’un récit principal qu’est celui de l’empoisonnement, l’auteur nous invite au voyage grâce à l’enchainement de récits secondaires ! Telle une poupée russe, ce roman nous fait aller de découverte en découverte : on suit l’histoire du médaillon Berhofk, celle d’un petit garçon capable de voir les infrarouges ou encore celle d’un arnaqueur sévissant pendant une épidémie de peste à Marseille….

Un roman gigogne dans lequel tant de courts récits bien différents les uns des autres, mais paradoxalement liés entre eux, s’emboitent. Récits aussi captivants les uns que les autres, récits parfois insolites (dans le bon sens), récits juchés de personnages tantôt étranges tantôt originaux !

L’enchaînement se fait d’une douce logique. La plume simple, limpide et très efficace de l’auteur nous fait entrer dans ces histoires, dans ces univers différents avec une curieuse facilité !  A aucun moment je n’ai eu envie de refermer ce roman, tant l’humour est présent et tant les textes sont captivants ! Et que dire de la fin...CETTE fin, qui est vraiment surprenante, mais aussi parfaite dans la continuité de ce roman !

Je pourrais parler d’un sans-faute tellement j’ai été conquise par ce court roman, par ces récits et par cette plume !

Un roman original dont l’assemblage fonctionne à merveille ! Des récits qui changent les idées ! Une très belle découverte ! 

 

Bonne Lecture :)

Posté par LectureGourmande à 12:38 - Commentaires [8] - Permalien [#]

11 novembre 2016

Evasion et émotions assurées avec Henning Mankell !

J’avais découvert la plume d’Henning Mankell avec son roman Daisy Sisters que j’avais beaucoup aimé,! Je me suis alors décidée, il n’y a pas très longtemps, de lire Les chaussures italiennes , un roman que l’on m’avait conseillé !

 

                                    les bottes

 

Résumé de l’éditeur :

A soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus depuis une décennie sur une île de la Baltique avec pour seule compagnie un chat et un chien et pour seules visites celles du facteur de l’archipel. Depuis qu’une tragique erreur a brisé sa carrière de chirurgien, il s’est isolé des hommes. Pour se prouver qu’il est encore en vie, il creuse un trou dans la glace et s’y immerge chaque matin. Au solstice d’hiver, cette routine est interrompue par l’intrusion d’Harriet, la femme qu’il a aimée et abandonnée quarante ans plus tôt. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient juste de recommencer.

 

 

J’ai absolument tout aimé dans ce roman. En commençant par l’histoire jusqu’à la plume de l’auteur, tout en passant par ces personnages plus originaux les uns que les autres !

Je me suis plongée, sans savoir à quoi m’attendre, dans ce petit bijou de la littérature, dans cette île de Suède où règnent le calme et la glace ! J’ai pris du temps, et je me suis attachée à Fredrik, cet homme atypique au drôle de caractère. Mais surtout, j’ai écouté et retenu ces petites leçons de vie qui juchent le roman !

C’est une histoire emplis de sentiments et de péripéties ! Je suis passée par toutes sortes d’émotions pendant cette lecture, ce qui fut vraiment agréable ! Et j’ai vécu pendant le temps de ma lecture en Suède (le pays de mes rêves) ! J’ai suivi avec curiosité l’aventure, cette partie de vie d’Henrik qui lui tombe dessus du jour au lendemain ! Je me suis attaché à ces personnages et à leurs relations !

J’ai aimé cette réalité, omniprésente dans le roman. Les évènements paraissent tous vrais. Les moments où je me suis dit que tel ou tel évènement ne pouvait pas se passer dans la réalité sont rares ! J’ai eu l’impression que tout ce qui se passait dans ce livre pouvait très bien se passer, et arriver à n’importe qui dans la vie réel ! (à un ou deux détails près). Et les péripéties ainsi que la multitude d’émotions présentes ne faisaient qu’amplifier ce ressenti !

 

Un roman qui emmène directement le lecteur au cœur de l’histoire !

Un roman frais, doux et entraînant que je vous conseille !

 

Mais alors, pourquoi ce titre, Les chaussures italiennes ?

A vous de le découvrir !

 

Bonne Lecture :) 

 

 

 

Posté par LectureGourmande à 11:42 - Commentaires [10] - Permalien [#]