Aujourd'hui, sort le roman Aux petits mots les grands remèdes de Michaël Uras, je vais donc vous en parler dans cette chronique ! Je remercie vivement les éditions Préludes (Livre de Poche) pour l'envoi de ce livre !

 

                    aux petits mots les grands remèdes

 

Soigner les maux par les mots, telle est l’idée de ce roman !

 

Notre héros, c’est Alex. Un jeune homme, un littéraire passionné par les livres (et plus particulièrement par les classiques). Elevée par une mère professeure de littérature à l’université, il n’a pas eu d’autre option que de s’intéresser lui aussi à la littérature. Mais, c’est un chemin différent de celui que lui préconisait sa mère que notre héros décide de prendre ! Il n’est pas devenu professeur de lettres mais biblitohérapeute : il soigne ses patients en leur prescrivant des livres (pas mal du tout, n’est-ce pas ?). Il vit pour les livres, il travaille dans les livres…

C’est là qu’interviennent Yann (un adolescent au caractère bien trempé mais qui est renfermé sur lui-même…), Robert (un homme qui ne vit que par son travail) et Anthony (un footballer professionnel très médiatisé). Trois patients qui vont donner à Alex du fil à retorde, trois patients que l’on découvre au fil des pages…

 

Ce que j’ai aimé dans ce roman est, tout d’abord, le thème : la bibliothérapie, une discipline encore très peu connue en France. Cet aspect du roman met donc en avant les livres comme méthode de soin (pas n’importe quel soin non plus) et l’amour (soit l’importance) des mots !

De plus, le personnage d’Alex est attachant. On apprend à le connaitre au fur et à mesure de notre avancée dans le roman, on découvre des éléments de sa vie, on apprend qu’il a lui aussi des problèmes dans sa vie… En ce qui concerne ses patients, Yann a été mon « préféré » malgré son caractère, j’ai particulièrement apprécié la relation que se créée entre Alex et Yann, une relation qui évolue au fil de leurs visites !

 

Un roman que je conseille aux amoureux des livres, aux amoureux des mots…. Un roman léger et vivant ! Un roman sur les mots : ceux qu’on lit mais aussi ceux qu’on prononce !

 

 

« Parfois, la vie est rattrapée par la littérature. Peut-être que tout a été écrit. Peut-être parce que de plus en plus de gens écrivent. Il y a des millions d’auteurs et des milliers de lecteurs. En ce qui me concernait, je n’écrivais pas, et je n’écrirai jamais. J’avais trop lu pour écrire. Le plagiat ne m’intéressait pas. »

« Il y a toujours une idée malsaine à être différent. L’originalité est parfois perçue comme un vice. »

 

Bonne Lecture :)