Outre le résumé qui m’avait rendue très curieuse, c’est la couverture de ce livre (qui m’a fait penser à une nappe de picnic) et son titre qui m’ont fait arrêter devant ce roman dans une petite bouquinerie.

 

                            mémé dans

 

Ferdinand est un vieil homme antipathique, une sorte de grand-père que l’on aimerait ne pas avoir. Distant avec sa fille et son petit fils qui habitent désormais à Singapour, il réside dans un appartement avec pour seule compagnie sa chienne Daisy !

Dans l’immeuble, personne ne l’apprécie et surtout pas la concierge qui serait prête à tout faire pour l’envoyer en maison de retraite ! Ferdinand, quant à lui, ne se préoccupe pas vraiment de ce que pensent les autres. Il est solitaire,  ne répond pas quand on lui parle et s’amuse à titiller sa concierge (c’est un locataire/ un voisin que l’on  ne voudrait pas !). Cependant, un jour, sa fidèle amie Daisy décède, Ferdinand n’a plus gout à la vie… Mais, les rencontres imprévues avec une fillette de dix ans et une de ses voisines à qui il n’a jamais adressé la parole vont changer sa vie…

 

 Je ne sais pas si ce petit résumé fait maison vous a donné envie de lire ce livre, je ne sais même pas si j’ai bien réussi à résumer cette pépite littéraire… Un seul conseil : plongez-vous dans ce roman, vous ne serez pas déçus !

 

Dans « Mémé dans les orties », on apprend à connaitre Ferdinand qui, intérieurement, est vraiment tout le contraire de ce que l’on pense de lui ! On s'attache à lui au fur et à mesure des pages, et on finit par l'apprécier énormément ! Les autres personnages sont aussi vraiment attachants et uniques, ce qui fait l’originalité de cette histoire. J’ai particulièrement aimé celui de Juliette, cette petite fille d’une dizaine d’années en avance sur son âge, qui n'a pas froid aux yeux, et qui voit en Ferdinand un ami potentiel.

Derrière cette histoire drôle et pleine de rebondissements, se trouvent aussi des petites leçons de vie sur l’amitié, l’amour et les faux jugements que l’on peut émettre ! Et cela est toujours agréable, surtout dans un roman comme celui-ci, d'avoir des réflections ou encore des constats sur la vie de tout les jours.

L’écriture d’Aurélie Valognes est simple, accessible et facile à lire. C’est vraiment ce qu’il faut pour ce genre de roman « feel-good » ! J’ai adoré la plume de l’auteure, elle rend la lecture très agréable, fluide, et le tout fait du bien au moral ! Même les titres des chapitres ont vraiment été choisis à merveille, ceci avec des petites touches d’humour ("On n'est pas sorti de l'auberge", "Etre dans de beaux draps", "Saperlipopette") !

 

Vous l’aurez compris, ce roman a été un gros coup de cœur ! C’est du bonheur à chaque page et des sourires dans chaque chapitre ! Un plein de bonne humeur parfait pour le moral !

Il ne me reste plus qu’une chose à faire désormais : lire prochainement le second roman de l’auteure « Nos adorables belles filles ».

 

Bonne lecture :)