la_petite_boulangerie_du_bout_du_monde

 

Alors que l’entreprise qu’elle avait créée avec son mari fait faillite et que son mariage n’est plus ce qu’il était, Polly décide de changer d’air pendant quelques temps et d’aller s’installer sur une île des Cornouailles. Ambitieuse de nature, notre protagoniste est aussi une amoureuse du pain, de tout ce qui se fait à base de pâte : elle aime façonner sa pâte, elle aime créée différentes sortes de pains… Et c’est ce pain qui prendra une grande importance dans ce roman.

Sur cette île, elle rencontrera des pêcheurs, un bébé macareux, un américain devenu apiculteur… De nombreuses rencontres qui vont transformer la « pause » dans sa vie en une aventure humaine pleine de de rebondissements !

Cette décision est-elle le début d’une nouvelle vie ?

 

Le personnage de Polly est un personnage vraiment attachant et on s’y attache dès le début du roman à cause des péripéties qui lui arrivent. On a aussi de la compassion pour elle qui décide de s’installer sur une petite île dans le seul but d’être seule et de réfléchir à sa vie qu’elle a vu basculer en un rien de temps. Elle quitte une ville (Plymouth) pour une petite île, laquelle est accessible selon les marées. Elle quitte un bel appartement moderne pour un petit appartement (en triste état) au-dessus d’une boulangerie abandonnée…

Polly nous emmène donc sur une petite île qui ne paie pas de mine (île « froide », pas beaucoup d’habitants ni d’occupation…) mais à laquelle on s’attache au fur et à mesure : authenticité, aide, convivialité sont les maitres mots de ce petit endroit (de paradis ?).

L’histoire est prenante avec beaucoup d’amour, de regard lucide sur les choses et surtout de gourmandise (il y a même des recettes à la fin du livre !). L’écriture, quant à elle, est simple à quelque chose qui nous entraine au fil de l’histoire.

Tout est fait pour nous emporter dans cette histoire : personnages, intrigues, rebondissements (auxquels on ne s’attend pas et qui nous tombent dessus durant notre lecture) et une fin que l’on attend sûrement à un moment donné (mais dont les circonstances et les manières auxquelles on n’aurait pas forcement pensé nous enchantent).

Polly grandit aussi en quelque sorte au fil de l’histoire. C’est une leçon de vie pour nous, lecteur (mais aussi pour Polly) qui nous dit de suivre notre cœur, nos rêves et de croire en nos passions. Et surtout  de ne pas se fier aux apparences que ce soit pour les lieux mais aussi pour les personnes qui nous entourent.

 

En somme, tout est bien placé et bien ficelé, c’est un vrai roman feel good qu’il est bon de dévorer sans modération !

 

Bonne Lecture :)