Aujourd’hui ce n’est pas une chronique sur un livre que je vous propose, mais un petit article concernant mes lectures coup de cœur de mon quatrième semestre de licence de lettres, une sorte de top 3 façon littérature !

J’avais fait un article concernant mes coups de cœur du troisième semestre, mais cette fois, ce n’est pas des figures féminines qui sont à l’honneur mais des plumes, celles de trois auteurs du XXème siècle que je vais mentionner ! Je ne vais donc pas m’attarder sur le résumé de leur roman, mais plutôt sur ce que j’ai apprécié et notamment leur écriture.  

 

                                      top 3 semestre 4

 

En premier (et je suis obligée de le placer en première place) : PROUST ! J’ai dû lire « Un amour de Swann » (la partie médiane du premier volume « Du côté de chez Swann ») pour ce semestre et j’ai été agréablement surprise ! Je ne suis pas souvent déçue de mes lectures universitaires, mais je dois avouer que m’attaquer à du Proust me faisait un peu peur… Verdict : j’ai adoré ! L’écriture m’a littéralement transportée dans un autre monde, cette lecture m’a fait du bien à tel point que je me croyais presque dans un rêve pendant ma lecture ! L’écriture poétique de Proust m’a émerveillée, c’est tout simplement un roman d’Amour dans lequel les personnages sont très intéressant à suivre et à étudier ! Un gros coup de cœur pour ma part et il me tarde de m’attaquer aux autres romans de Proust !

 

En deuxième : CAMUS ! J’avais déjà lu « La peste » pendant un été il y a quelques années, je connaissais donc déjà le style d’écriture de Camus, mais je dois dire que dans « L’Etranger » j’ai tout aimé ! Malgré cette ambiance avec l’omniprésence de la mort (qui est le thème principale), j’ai réussi à avoir de la compassion et de la pitié pour le personnage principal du roman, cet anti-héros que l’on ne cherche pas a apprécié pendant la lecture tellement ses actes et ses pensées nous sont incompréhensibles ! L’écriture de Camus, ce sont des courtes phrases, de simples mots avec des sens cachés, une signification poétique qui ne demande qu’à être trouvée !

 

Puis, en troisième place : MODIANO avec « La rue des boutiques obscures ». J’ai vraiment aimé l’écriture de ce roman, sa simplicité mais aussi son côté énigmatique qui nous met au cœur d’une enquête et qui nous fait découvrir, en même temps que le protagoniste, les éléments de l’histoire, les éléments de sa propre vie… Ce roman dont le thème principal est la quête de soi (de son identité)  mêle alors réalité et fiction. L’écriture de Modiano reflète le travail de mémoire qu’effectue le protagoniste, et ceci grâce à la magie des mots et à leur association ! 

 

 

En espérant que ce petit top 3 vous ait plu…

De bonnes lectures à vous ! :)