J’aime beaucoup la plume de David Foenkinos (je garde un merveilleux souvenir de « Charlotte », un roman que je vous conseille si vous ne l’avez pas lu) et lorsque je l’ai vu parler de son nouveau roman lors de l’émission la Grande Librairie, je m’étais dit qu’il fallait que je le lise !  Coup de chance pour moi, il venait en dédicace près de chez moi : j’ai saisi l’occasion et j’y suis allée. Résultat : de jolies dédicaces, son nouveau roman acheté et….j’ai enfin pu le rencontrer !

 

 

                                           le mystère henri pick photo

 

C’est l’histoire d’un roman, l’histoire d’un mystère…

A Crozon, une bibliothèque pour les livres refusés par les maisons d’édition a été créée par Jean-Pierre Gourvec, en l’honneur de l’écrivain Richard Brautignan qui en avait créé une en Amérique.

Delphine, éditrice chez Grasset et native de Crozon en Bretagne, trouve un jour dans cette bibliothèque des livres refusés, un manuscrit écrit par Henri Pick et qui a tout d’un bestseller : le style d’écriture est magnifique tout comme l’histoire.

Cependant, cet Henri Pick, maintenant décédé, était un pizzaiolo qui n’écrivait et ne lisait jamais…. Est-ce bien lui l’auteur de ce roman ?

Suivant son intuition d’éditrice, Delphine va réussir à faire éditer ce chef d’œuvre : tout plait au public, tant l’histoire que l’histoire de sa découverte ! Cependant, cette fièvre cache bien des surprises… Tant de vies vont changer et être basculées, et la seule cause est ce roman…

Entre Crozon et Paris, cet engouement que suscite le livre de Pick est partout !

 

 

Ce roman baigne littéralement dans le monde des livres, de la littérature. Au cours de la lecture, on rencontre des libraires, des bibliothécaires, des éditeurs, des écrivains, des journalistes  et critiques littéraires (il y a même François Busnel dans le roman !)…. Ce voyage dans le monde des livres nous met aussi face, en tant que lecteur, à une dure réalité : on a des parallèles qui se créés entre les écrivains publiés et ceux qui ne le sont pas, entre les publiés qui connaissent leur heure de gloire et ceux publiés qui restent tout de même dans l’ombre…

Deux thèmes principales ressortent donc : les livres refusés par les maisons d’édition et le fait d’être publié (et d’avoir ou non du « succès »). Deux thèmes flottant autour de ce mystère: le livre d'Henri Pick.

 

 

J’ai passé un merveilleux moment pendant ma lecture, David Foenkinos a une écriture simple et très accessible mais toujours munie d’humour, et ça fait plaisir à lire !  On s’attache forcément à ses personnages avec leurs qualités et leurs défauts qui les rendent uniques mais auxquels on peut tout de même plus ou moins s’identifier !

J’ai particulièrement apprécié le personnage de Delphine (je me suis attachée à elle grâce à son caractère mais aussi car l’édition est un monde qui m’intéresse). Au fur et à mesure de la lecture, on suit plusieurs personnages, on voit leur point de vue face à cette histoire et on découvre leurs vies.

Un roman coup de cœur, une histoire dont on a forcément envie de savoir le « pourquoi du comment » et qui nous dévoile une fin digne d’un bon roman !

 

Bonne Lecture :)