014101900X_TP344

 

Dans cet essai, l’auteur commence alors à parler de lui, de son enfance, de son vécu, tout ce qui lui a donné envie d’écrire ! Il nous dévoile un pouvoir des mots qui pourrait aussi être pouvoir des maux : un pouvoir libérateur pour certaines personnes, un besoin tout simplement.

Il nous montre ses façons d’écrire au fil du temps : ces poèmes, ces nouvelles, ces romans, ces descriptions qui évoluent, son envie d’émouvoir les lecteurs. Mais, pour un écrivain, ce travail d’écriture demande du courage, de la motivation. C’est alors qu’il nous fait part des quatre motivations de l’écrivain (selon son point de vue) qui peuvent être différentes selon les personnes: l’égoïsme (un auteur a envie que l’on se rappelle de lui après sa mort), l’esthétisme (montrer la beauté du monde), la partie historique (voir les choses comme elles le sont à l’heure actuelle), et le but politique (donner un sens politique/ faire passer un message).

Bien évidemment, comme le précise George Orwell dans son essai, son écriture a variée selon les périodes, selon le contexte historique (comme lors de la guerre d’Espagne, ces écrits faisaient parfois référence au régime totalitaire). C’est alors qu’il nous dévoile ces réflexions sur les faits historiques ou encore économique de l’Angleterre (et du monde), expliquant ces changements d’écriture, de points de vue et ces désirs d’écrire naissant au fil des années.

Pour lui, son écriture à sens politique et l'art sont liés : " What I have most wanted  to do throughout the past ten years is to make political writng into an art." Il ne pense pas qu'en écrivant il produit une oeuvre d'art mais il assure qu'en faisant cela il expose des faits en faisant à chaque fois attention au côté esthétique de son oeuvre. Ce qui devient donc une forme d'art.

 

En toute honnêteté c’est une lecture que j’ai  appréciée bien que j’ai tout de même préférée la partie sur sa vie, sur son écriture et l’évolution de celle-ci. Mais le reste de l’essai est aussi intéressant (parfois difficile à comprendre) car le fait de lire ces réflexions sur les événements historiques permettent de définir les choix de, ses thèmes abordés dans ses écrits.

En somme, ce fut une lecture au ressenti assez mitigé.

Bonne lecture! :)