product_9782070780938_195x320

Renée Michel a 54 ans. C’est la concierge d’un immeuble bourgeois (celui du 7 rue Grenelle). Elle n’est pas vraiment belle et pas séduisante non plu. Son apparence n’est autre que celle de l’image que l’on se fait d’un concierge… Mais tout ceci lui va, puisque sous cette apparence, nul ne se doute qu’elle aime lire Tolstoï ou encore regarder des films d’Ozu.

Paloma a 12 ans. Elle habite 7 rue Grenelle dans un riche appartement (elle est donc « virtuellement riche »). C’est une fille très intelligente pour son âge qui se pose des réflexions sur des éléments de la vie. Pour elle l’illusion que l’on se fait sur la vie, sur notre futur n’a pas de sens. C’est pour cela qu’elle a décidé de se suicider le jour de ses treize ans.

Deux personnes différentes. Mais pas tant que ça. Plusieurs réflexions philosophiques sur la vie, la mort s’entremêlent alors !

Que faire lorsque l’on a une famille différente de nous ? Peut-on garder cachés tous nos secrets ?

Ce fut un roman vraiment intéressant. L’écriture est très belle en soit et les réflexions sont très bien menées. J’ai énormément apprécié le caractère des deux personnages principaux que sont Madame Michel et Paloma. J’ai apprécié les réflexions de Paloma sur certaines choses de la vie, et les goûts littéraires de Madame Michel qui admire Tolstoï et en particulier Anna Karénine. (un roman que je tiens très à coeur)

Un roman que je voulais lire depuis très longtemps, un très bon roman !

A votre avis, à qui fait référence le titre « L’élégance du hérisson » ? À Madame Michel, à Paloma ?

 

Bonne Lecture! :)