9782253155751-T

Tout commence le 5 Octobre 1949 lorsqu’Helene Hanff envoie une lettre à la librairie Marks and Co de Londres ( adresse: 84, Charing Cross Road). Helene est en effet à la recherche de livres anciens à bas prix (contrairement aux prix considérables demandés par les librairies américains), disponibles en Angleterre où les propriétaires se débarrassent de leurs vieilleries. Cette New Yorkaise, vive, passionnée de littérature, qui se considère comme « écrivain sans fortune » va alors commencer, sans l’avoir prévu, une correspondance « continentale » entre la Grande Bretagne et l’Amérique. Correspondance faite avec Frank, libraire à Marks and Co, mais aussi avec d’autres personnes, que ce soit les collègues de Frank, sa famille ou sa voisine !

Ecriture formelle, familiarisation, envois de cadeaux, de recettes culinaires… Une évolution peut clairement se lire au fur et à mesure que le temps passe, durant ces vingt ans.

J’ai aimé le personnage d’Hélène Hannf, cette amoureuse de livres d’occasion, qui écrit ses lettres comme elle parle : familière et sûre d’elle. Elle sait ce qu’elle veut et le fait vite comprendre. Mais son caractère audacieux permet aussi la naissance de cette amitié  entre elle et les auteurs des autres lettres.

Il est aussi intéressant de voir, par ces lettres, la situation qui diffère entre l’Amérique et l’Angleterre. La correspondance commence alors que l’Angleterre est encore rationnée malgré la fin de la guerre. L’envoi de colis se fait alors naturellement de la part d’Helene, et ceux-ci sont accueillis comme de vrais trésors de la part des membres de la librairie !

 

«  J’adore les livres d’occasion qui s’ouvrent d’eux-mêmes à la page que leurs précédent propriétaire lisait le plus souvent. »

« Je leur écrit les lettres les plus extravagantes parce que je suis bien en sécurité à 5000 kilomètres de là »

 

La publication de 84, Charing Cross Road, a donné à Helene Hanff la considération qu’elle méritait ! C’est devenu une vraie success story en Amérique, et une adaptation cinématographique l’a suivi !

Je tiens à préciser, que ce roman ne parle pas de livres, mais que ceux-ci ont permis à l’amitié entre Helene Hanff et cette librairie anglaise de voir le jour !

 

Je remercie Pauline du blog mageonslaculture de m'avoir prêté ce livre!! :) Vous pouvez lire son avis ici!

 

Bonne Lecture ! :)