9782021030198

Evior, conductrice de pont roulant de l’usine sidérurgique de Domnarvet, a 39 ans. Elle a trois enfants (presqu’adultes) mais de pères différents,  et vit avec un homme (son troisième) : Peo qui est veilleur de nuit.

Il faut revenir dans les années 40, en Suède, pour comprendre qui est cette femme, pour comprendre sa vie, celle de sa famille et principalement celle de sa mère. Revenir dans le passé pour comprendre le commencement…

 

En 1941, deux filles du monde ouvrier : Elna et Vivi (surnommées les Daisy Sisters « parce que cela fait américain et que cela sonne bien »), devenues amies grâce à une correspondance de lettres, ont décidé de partir longer la frontière qui sépare la Suède de la Norvège en bicyclette. Deux filles que tout opposait : Vivi originaire de la Scanie (le sud de la Suède), de père communiste, et Elna de père social-démocrate. Mais deux filles qui deviendront de très grandes amies.

Cependant, durant cette escapade, Elna se fait violer… Elle ne voulait pas garder cet enfant, elle ne voulait pas que sa famille le sache, mais contre toute attente, son destin va changer… Entre avortement illégal, complications, désespoir et crainte, nous suivons les périples de cette jeune femme qui devra tout de même subsister et trouver des solutions à ces problèmes pour vivre.

Elna donnera alors naissance à une fille : Evior, qui se disputera souvent avec sa mère, et ne voudra pas devenir comme elle. Pensant qu’elle a désormais son destin entre ses mains, Evior décide d’arrêter ses études pour devenir couturière…. Entre bonnes et mauvaises rencontres, installations dans de nouvelles villes, nous suivons le personnage d’Evior et son évolution dans la société suédoise. Nous suivons ses pensées et ses peurs. Arrivera-t-elle à accomplir ses rêves, ou vivra-t-elle la même vie que sa mère ?

 

Henning Mankell, par les personnages d’Elna et D’Evior, dresse le portrait de ses femmes : mères, épouses, ouvrières, accablées de tâches ménagères et désirant le meilleur pour leurs enfants. Mais comment apprendre à ses enfants ce qui est bien ou mal ? Comment leur dévoiler un passé douloureux comme exemple à ne pas suivre ?

C’est alors à travers chaque chapitre, à travers chaque période que l’auteur fait évoluer ces personnages en même temps que la société. Avec une écriture simple mais dure à la fois, il nous dévoile cette poignante réalité, les idéologies et les pensées des époques.

Je me suis beaucoup attachée à ces deux femmes que le destin rattrape. Ces deux femmes qui ont dû prendre certaines décisions, celles qui leur paraissaient être les meilleures pour pouvoir vivre ou nourrir leurs enfants. J’ai eu de la compassion pour elle, j’ai ressentis de la tristesse à certains moments… Mais j’ai aimé les suivre !

De plus, Henning Mankell, fait référence à différents sujets de société concernant les femmes comme l’avortement (qui était illégal lorsqu’Elna s’est fait violer), la parité entre hommes et femmes au travail, et d’autres inégalités ou manières de pensées…

 

Au départ, je m’attendais à plus de descriptions concernant l’escapade de Vivi et d’Elna, je m’attendais à découvrir de nombreux paysages suédois… Mais ce roman est plus accès sur la société en elle-même, sur le destin de ces femmes : ces deux exemples parmi tant d’autres.

C’est une très bonne lecture suédoise qui change des enquêtes policières ! ;)

 

"Evior repense souvent à ce que disait Rune au sujet du courage

Qu'il faut avoir du courage parcequ'on est obligé d'en avoir"

 

"Le plus dur, c'est d'être femme. Etre femme et aspirer à autre chose que de passer sa vie dans la cuisine."

 

Bonne Lecture! :)